Balade dans Toulouse

« Ô Toulouse » comme disait Claude Nougaro ! Cette ville, communément appelée « la ville rose », réserve bien des surprises aux visiteurs venant se perdre dans ses rues, ruelles, ses monuments et sa délicieuse gastronomie. Je décide de vous emmener avec moi dans mon sac à dos, pour visiter le Toulouse historique ainsi que ses lieux incontournables en toute simplicité. Il ne vous faut que votre appareil photo et de bonnes baskets !!

Toulouse est une grande ville. Cela ne veut pas dire qu’il est difficile de se garer. Plusieurs parkings souterrains sont installés un peu partout, dans chaque quartier. Les prix varient bien entendu en fonction de l’emplacement (celui du Capitole est plus cher que ceux des quartiers périphériques !). Cependant, ce qui est bon à savoir, c’est que l’ensemble des places hors parkings souterrains sont gratuites du 1er au 15 août. Vous pouvez donc profiter pleinement de la ville rose sans vous préoccuper du parcmètre !

Je décide de me garer au parking du Cour Dillon près de la Prairie des Filtres, au niveau du Pont Neuf. Je me trouve exactement au Quartier Saint-Cyprien, à dix minutes à pied du Capitole et de tous les grands quartiers de Toulouse. Vous pouvez également emprunter de nombreux transports en commun pour traverser le centre-ville : les bus et les navettes, le métro (arrêts Saint-Cyrien, Esquirol, Capitole, Jean Jaurès [changement pour la ligne B] … sont sur la LIGNE A), le tram (plutôt pour la périphérie) ou encore les vélib (stations un peu partout). Il faut compter dans les 13€ pour 10 voyages de métro ! Les tickets de bus, de métro et de tram sont les mêmes, vous n’avez pas à acheter plusieurs tickets !

Ainsi, je traverse le Pont Neuf, j’admire au loin la grande roue qui est présente sur le quai de la rive droite tout l’été. En face, les quais de la Daurade avec sa plage. De juillet à octobre, vous pouvez dorénavant faire une croisière sur la Garonne avec différents parcours : la ville rose d’une durée de 1h10 (Garonne et canal de Brienne), le cœur historique d’une durée de 40 minutes (Garonne) et enfin la Garonne en nocturne d’une durée de 40 minutes également (uniquement l’été). Les prix vont de 8€ à 12€, avec des forfaits familles pour la balade la plus longue. Pensez à réserver vos billets à l’avance sur leur site internet, le départ se fait sur les quais de la Daurade !

Une fois le Pont Neuf traversé, je continue tout droit vers le quartier Esquirol. Je passe à côté de l’hôtel d’Assézat, haut lieu de l’art et de la peinture. Trois choix s’offrent à moi quand je suis au quartier d’Esquirol : à gauche la rue Saint-Rome, très longue et très commerçante me menant au Capitole, à droite le quartier des Carmes, très beau architecturalement parlant et enfin, tout droit la rue de Metz me menant à la cathédrale Saint-Etienne. Je décide de me rendre à cette dernière puis de revenir sur mes pas pour aller jusqu’au Capitole et terminer ma boucle par le quartier Saint-Pierre.

Je remonte donc la rue de Metz, à l’architecture de style Haussmannien. Le charme de Toulouse se retrouve aussi dans le nom des rues qui sont toutes traduites en occitan ! Je passe à côté du grand Musée des Augustins, connu pour ses sculptures et vestiges antiques ainsi que ses peintures des grands peintres tels Caravage. Je tourne ensuite à droite, dans la rue des Arts et au bout de la rue je tourne à gauche…la cathédrale Saint-Etienne apparaît devant moi. Belle et imposante, je suis charmée par sa place et ses jardins. Je ne suis pas déçu lorsque je pousse ses portes ! Les voûtes sont monumentales et elle présente différents styles architecturaux : raimondin et gothique. Vous remarquerez que la nef et le chœur ne sont pas alignés, c’est aussi ça la particularité de Saint-Etienne. Je suis également admirative de la belle rosace, inspirée directement de Notre-Dame-de-Paris.

Ma découverte de Saint-Etienne terminée, je rebrousse chemin, je reprends la rue des Arts, je descends la rue de Metz et je tourne à droite, afin de flâner dans la fameuse rue Alsace-Lorraine. Cette rue très commerçante est bien connue de Toulouse. Les rue et ruelles annexes  vous amènent dans d’innombrables quartiers, tous aussi riches les uns que les autres en boutiques, salon de thés, restaurants…bref, Toulouse est un labyrinthe de voies aux surprises toujours étonnantes !

Au milieu de la rue Alsace-Lorraine, j’arrive au Capitole. Sur la gauche, la rue mène au quartier Jean Jaurès (cinéma, cafés, restaurants, place Wilson et sa fontaine …) et tout droit le quartier Jeanne d’Arc et son fameux marché. Toutefois, c’est à droite que je me pieds me conduisent, afin de découvrir cette fameuse place. Effectivement, c’est un endroit exceptionnel ! Le Capitole s’impose à nous, la croix occitane aux signes astrologiques s’éclaire à chaque rayon de soleil et je retrouve cette influence espagnole au niveau de l’architecture et de la composition de la place. C’est ici que vous pourrez vous faire un petit plaisir gourmand, un opéra ou encore prendre le petit train touristique. Les circuits sont les suivants, celui de la Garonne et celui du Canal du Midi. En juillet et en août, les départs se font toutes les 20 minutes de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Durant les autres périodes, les départs se font toutes les 45 minutes de 10h30 à 11h15 et de 14h à 17h. Il n’y a pas de petit train du 15 novembre au 15 mars ! Comptez 7€ pour les adultes, 3€ pour les enfants et 6€ pour les groupes de plus de 25 personnes.

J’emprunte ensuite la rue du Taur. Je vois au bout de cette dernière la pointe de la basilique Saint-Sernin. Important centre de pèlerinage, c’est aussi un bijou de l’architecture romane. Admirez ses chapiteaux sculptés aux scènes bibliques, ses bustes et reliquaires dans les collatéraux de la basilique et surtout ses peintures murales dans le chœur et dans le transept.

En face de la basilique, vous pouvez visiter le Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse. Les collections sont impressionnantes et adaptées aux petits comme aux grands. Je remonte ensuite la rue du Taur et je me dirige vers le quartier Saint-Pierre via la rue Romiguières. Cette rue me même directement aux quais et au pont Saint-Pierre. Les quais sont un lieu de détente, de loisirs, chacun vient s’assoir au bord de l’eau, profiter des rayons du soleil, faire du vélo ou du roller, promener son chien ou faire son jogging. Les berges sont très bien aménagées et non loin des cafés, bars et restaurants du centre-ville. 

Si vous traversez le Pont Saint-Pierre vous pourrez admirer la coupole de La Grave, l’une des plus photographiée de Toulouse. Vous arrivez aussi à la grande roue qui vous permettra d’avoir une vue à 360° sur Toulouse. Le prix est de 3€ pour les moins de 12 ans et de 4€ pour les plus de 12 ans. Elle tourne du dimanche au jeudi, de 11h à minuit ! Depuis 2017, les remparts sont réaménagés. Vous pouvez dès à présent monter sur les remparts et avoir un autre point de vue sur la Garonne !!

L’autre chemin, depuis le quartier Saint-Pierre est de rejoindre le Pont Neuf depuis les quais. Vous passez devant la belle école des beaux-arts et en 5 minutes, vous arrivez à votre point de départ. La boucle est faisable autant de fois que vous le souhaitez, en changeant parfois de rues, de ruelles ou de quartier ;) Tous les quartiers de Toulouse méritent au moins une fois d’être vus !

Bien sûr, je ne peux pas tout dire dans cet article, Toulouse étant une très grande ville. Cependant, cela vous donne une idée des lieux incontournables de la ville rose avec un parcours facile à faire à pied, en vélo ou encore en métro. Avec ce parcours, Toulouse m’a paru beaucoup plus petit, les quartiers étant en réalité tous reliés. C’est une ville agréable, dynamique, festive et riche d’une identité propre aux villes du Sud-Ouest. On s’y s’en bien, qu’on ait 0 ou 117 ans ! C’est une ville accueillante aux activités multiples qui sauront occuper les familles, les amis et les couples !

Bonne balade à Toulouse !

Toulouse

Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse
Toulouse



Retour à la page "Culturelle"