• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Toulouse, La Haute-Garonne, l'Ariège et les Hautes-Pyrénées
          • Toulouse, l'Ariège et les Pyrénées, au cinéma, par ses Personnalités, dans les Livres

Toulouse, l'Ariège et les Pyrénées, au cinéma, par ses Personnalités, dans les Livres

Toulouse et les Pyrénées comme décor de cinéma

Les décors naturels et les paysages variés de la Haute-Montagne, le patrimoine emblématique de la région, le dynamisme de la cité toulousaine se prêtent merveilleusement bien au septième art, les réalisateurs l’ont bien compris : un certain nombre d’œuvres cinématographiques, de téléfilms ont été tournés en Toulouse Pyrénées

C’est la Haute Bigorre, avec les villes d’Argelès-Gazost, Arreau, Cauterets, le Pont d’Espagne, le col du Soulor puis au nord des Barronie, l’abbaye de L’Escaladieu, qui ont servi de décor au film du britannique de Jack Lee Thompson, « Passeurs d’hommes » en 1979, avec dans le rôle principal Anthony Quinn, évoquant la seconde guerre mondiale et la résistance française. 

Bagnères de Bigorre, Barèges, le col du Tourmalet, le cirque de Gavarnie se sont tout naturellement imposés pour le film « La grande boucle » avec Clovis Cornillac, Ary Abittan, Bruno Lochet, retraçant l’histoire d’un homme licencié qui part un jour avant les pros faire le tour de France. 

Comme une ode aux Pyrénées, Le col du Couradabat, Esparros, la haute montagne des Baronnies, La Barthe de Neste, la vallée d’Arros ont su traduire par la beauté naturelle et emblématique des paysages, l’ambiance mystique du film " le pacte des loups " de Christophe Gans en 2001 où plusieurs vedettes : Samuel le Bihan, Monica Belucci, Vincent Cassel se partageaient l’affiche. 

« Le provincial » de Christian Gion avec Michel Galabru et Roland Giraud a également été tourné à Argelès-Gazost.

La station de Peyragudes a été à l’honneur dans les premières scènes du James Bond « Demain ne meurt jamais » réalisé en 1997 par Roger Spottswoode 

C’est l’aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées qui a été choisi pour le tournage de « Décalage horaire » de Danièle Thompson en 2002. 

Lourdes a été de nombreuses fois sur grand écran dans  : « Le Miraculé » de Jean-Pierre Mocky en 1987, avec le duo d’acteurs Serrault-Poiré ; mais aussi dans le biopic « Le scaphandre et le papillon » de Julian Schnabel en 2007 avec Mathieu Amalric, Emmanuelle Seigner, Marie-Josée Croze ; « d’une seule voix » de Xavier de Lauzanne en 2009 ; de « Mon arbre » de Bérénice André en 2011, et « Hommes, femmes : mode d’emploi » de Lelouch en 1996 avec de très belles images de Lourdes sous la neige. 

Les frères Larrieu, Arnaud et Jean-Marie, réalisateur et scénariste français, nés à Lourdes, ont tourné dans leur région. Ils signent en 2000, le court-métrage « la brèche de Roland » avec Mathieu Amalric filmé à Gavarnie ; en 2002 « Un homme vrai » avec des scènes tournées dans les haute montagnes des Pyrénées, mais aussi Cauterets, Hautacam, Arrens-Marsous…

En 2007 Gérard Krawczyk, tourne sur le plateau de Beille en Ariège, mais aussi à Ax-les -Thermes, Gavarnie et Cauterets, « L’auberge rouge », avec Josiane Balasko, Christian Clavier et Gérard Jugnot. La scène finale se déroule au Pont D’Espagne. 

En 2001, la haute montage de « Avant l’aube » de Raphael Jacoulot, avec Jean-Pierre Bacri et Ludmila Mickael a été filmée à Gavarnie.

Côté téléfilms, on retiendra « la fine équipe » d’Yves Boisset en 1997 filmée en beste-Baronnies ; « La Faux » en 2001 avec Jean-Pierre Cassel ayant pour décor la vallée d’Aure ; « Glacé » diffusé en début d’année 2017, avec les paysages grandioses des Hautes-Pyrénées et le Val d’Azun, mais aussi les archives départementales de Haute-Garonne, qui font office de gendarmerie à l’écran.

Nombreux sont les acteurs a avoir tourné dans la ville rose, de Catherine Deneuve à Kad Merad en passant par Lambert Wilson. Quelque dates, pour un tour d’horizon, non exhaustif des films tournés dans des lieux mythiques de Toulouse.

« D’Artagnan », du réalisateur Peter Hyans, en 2001, sur la place du capitole, dans le cloître des Jacobins… ; la comédie « 3 amis », de Michel Boujenah, en 2007 avec Pascal Elbé, Mathilde Seignier et Kad Merad, sur la place Salengro ; « Amour et turbulences » d’Alexandre Castagnetti en 2013, une comédie romantique avec Ludivine Sagnier, Nicolas Bedos ayant pour décor l’Airbus A 380 fabriqué dans les ateliers d’Airbus à Toulouse ; Le stadium avec la reconstitution d’un match servant de décor à une scène du film « Imogène » d’Alexandre Charlot et Franck Magnier, sorti en 2010 ; dans « Ma saison préférée », le film d’André Téchiné réalisé en 1993, avec Catherine Deneuve et Daniel Auteuil, l’action se passe dans la ville rose. 

Les frères Larrieu ont tourné en 2009 « les derniers jours du monde » ; « Le gang des Antillais » sorti en 2016 par Jean-Claude Flamand Barny, réunissant Mathieu Kassovitz, Romane Bohringer et Jocelyne Beroard fait de Toulouse une banlieue parisienne ; les bords de Garonne ont été films dans « Nés en 1968 » avec l’actrice Laetitia Casta.

Du côté des téléfilms, le quai saint Pierre, la place Salengro ont accueilli en 2013 le tournage de « Nom de code : Rose », avec Claire Keim ; la place Wilson « Marjorie » joué par Anne Charrier, Valérie Karsenti et François Vincentelli ; « Un enfant en danger », tourné en 2016, dont l’action se passe au Muséum, à La Grave, sur le Canal du Midi, et devant la cité universitaire.


Quelques personnages célèbres

Ecrivains, acteurs, humoristes, hommes politiques, journalistes, plusieurs hommes et femmes célèbres sont nés à Toulouse ou dans les Pyrénées.  

Les politiques : Philippe Douste-Blazy, (né en1953 à Lourdes ) médecin et homme politique français, député, maire de Lourdes puis de Toulouse, ancien ministre ce la culture, de la santé, des affaires étrangères ; Christine Albanel, ancienne ministre de la culture et de la communication née en 1955 à Toulouse ; l’ancien ministre, ancien président de l’assemblée nationale, président du conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, est né en 1944 à Toulouse ; 

Les écrivains : Théophile Gautier (né à Tarbes en  1811-1872)  poète et romancier ; Francis Jammes né à Tournay (Hautes-Pyrénées) en 1868 et mort en 1938 à Hasparren (Pyrénées-Atlantiques), poète, romancier, dramaturge et critique français qui passa la majeure partie de son existence dans le Béarn et le Pays Basque, ses principales sources de son inspiration ; l'écrivain Paulo Coelho, auteur de « l’alchimiste », réside plusieurs mois par an à Saint-Martin dans les Hautes-Pyrénées ; Louis-Georges-Gustave de Caunes, journaliste français est né en 1919 à Toulouse mort en 2004 à La Rochelle ; José Cabanis, né en  1922 à Toulouse et mort en 2000 Balma, romancier, essayiste et magistrat français, membre de l'Académie française ayant obtenu le prix Renaudot en 1966 pour son roman La Bataille de Toulouse ; Géraldine Maillet, romancière, réalisatrice, scénariste française, chroniqueuse de télévision et ancien mannequin née en 1972 à Toulouse.

L’acteur et humoriste français : Henri Génébés, dit Henri Génès est né à Tarbes en 1919 (décédé en 2005).

Les musiciens et chanteurs : l’accordéoniste, pianiste et compositrice Yvette Horner, née en 1922 à Tarbes ; Gilles Servat, né le 1er février 1945 à Tarbes, l'auteur-compositeur-interprète française est un ardent défenseur de la culture bretonne armoricaine et d'expression bretonne et française ; la compositrice Sophie Lacaze, née en 1963 à Lourdes ; Magyd Cherfi, né en 1962 à Toulouse, chanteur, membre du groupe Zebda ; Claude Nougaro, né en 1929 à Toulouse et mort en 2004 à Paris, auteur-compositeur-interprète et poète français ; le chanteur Ringo né en1947 à Toulouse. Ils sont aussi originaires de Toulouse : la chanteuse Jain (née en 1992), le groupe de pop rock français Cats on Trees, les idoles des années 1980 Jean Pierre Mader et Emile et Images ; sans oublier le duo d’humoristes Les chevaliers du Fiel. Gabriel Fauré (1845-1924) mit en musique les lumières de la campagne ariégeoise.

Mais aussi : Sainte Bernadette Soubirous, Marie-Bernarde Soubirous, née en  1844 à Lourdes, et morte en 1879 ; Ferdinand Foch, maréchal de France, né en 1851 à Tarbes et mort en 1929, commandant en chef des forces alliées pendant la Première Guerre Mondiale ; Dominique-Jean Larrey, baron Larrey et de l'Empire, médecin et chirurgien, militaire française, père de la médecine d'urgence, né en 1766 à Baudéan (Hautes-Pyrénées) et mort en 1842 ; Pierre-Georges Latécoère (Pierre, Charles, Georges), né en  1883 à Bagnères-de-Bigorre et mort en 1943 à Paris, est un précurseur de l'aviation commerciale française de l'entre-deux-guerres et en particulier de la poste aérienne ; Sylvain Augier, animateur de radio et de télévision né en 1955 à Toulouse ; l’animateur et homme de télévision Patrice Carmouze né à Toulouse en 1951 ; Jean-Luc Reichmann, animateur et producteur de télévision, de radio est né à Toulouse en 1960 ; 

On n’oubliera pas non plus Jean-Pierre Rives, « casque d’or » héros du rugby Toulousain ; Jean Dieuzaide, grand monsieur de la photo qui dota la ville de Toulouse de la prestigieuse galerie du château d’Eau.

Claude Nougaro

livres

Nombreux sont les ouvrages sur Toulouse et les Pyrénées. Ouvrages pratiques, guides touristiques, beaux ouvrages, livres de cuisine ou livres pour les amoureux de la montagne, à chacun son style.

  • Le Petit Futé Hautes-Pyrénées
  • Le Petit Futé Toulouse
  • Le Guide du Routard Pyrénées Gascogne + pays toulousain
  • Géo Guide Pyrénées Gascogne
  • Guide vert Midi-Pyrénées Haute-Garonne
  • Guide vert Pyrénées Toulouse Gers
  • Toulouse, art de vivre, Privat
  • Les stations thermales des Pyrénées à la belle époque, Cairn
  • La découverte des Pyrénées, Arteaz
  • Pyrénées, 40 ans de photographies, Cairn
  • Les Hautes-Pyrénées à pied, 45 promenades et randonnées,